Les différentes garanties lors d’un prêt immobilier

Les différentes garanties lors d’un prêt immobilier

Il est du propre choix d’une banque d’accorder un prêt comme il est de son droit de refuser. La banque étudie chaque demande minutieusement afin de s’assurer d’être remboursée. C’est pour cela que les garanties sont systématiquement demandées. Encore faut-il connaître les différentes garanties au choix.

Les quatre groupes de garantie

D’emblée, il importe de souligner que les garanties ne remplacent pas les assurances, mais les complètent. En effet, l’assurance ne couvre le remboursement qu’en cas d’accident ou de décès. En dehors de cela à savoir une difficulté financière, les garanties prennent le relai. Encore une fois, la banque minimise les risques d’impayés. D’autant plus que personne n’est à l’abri des maladies, des accidents, encore moins des difficultés financières.

La première forme de garantie qu’on va parler est l’hypothèque. D’une manière simple, il s’agit de mettre un autre bien immobilier en guise garantie lors d’un défaut de paiement. Le bien doit avoir une valeur qui pourra couvrir le remboursement, car la banque va le vendre pour récupérer son argent. Pour connaître tous ces coûts et l’estimation des mensualités, on peut toujours utiliser une calculette pret immobilier gratuite.

Outre l’hypothèque, il y a la caution bancaire. C’est des sociétés de cautionnement créées par la banque afin d’alléger les frais de garantie. On peut citer comme exemple la caution crédit logement établie par un groupement de grandes banques françaises. De même, il y a la caution mutuelle de fonctionnaires. Comme son nom l’indique, c’est une caution dédiée à une certaine catégorie de fonctionnaire.

Enfin, il y a ce qu’on appelle nantissement. Dans ce cas, il y a une somme bloquée sous forme d’assurance de vie par exemple. C’est une garantie réalisée par l’emprunteur même. Cela peut aussi être des biens que la banque peut saisir en cas de défaut de remboursement. A savoir des fonds de commerce, parts de société, etc. Il va sans dire que la valeur doit couvrir la somme empruntée.

Choisir sa garantie

Il faut noter que chaque garantie n’a pas le même coût bien que chacun couvre le même emprunt. C’est pour cette raison que le choix d’une garantie doit se faire avec attention. Il est conseillé de faire appel à un professionnel. Ce dernier est plus à même à conseiller et trouver la meilleure garantie pour le prêt immobilier. On entend par meilleure garantie bien évidemment, la garantie au moindre coût.

Cela dit, l’IPPD ou le nantissement sont les alternatives les plus économiques. En effet, leur coût n’est pas proportionnel à la somme du prêt. Sinon, à défaut, on peut opter pour les sociétés de cautionnement. Certains organismes permettent de récupérer une partie de la contribution. Ce qui fait de cette option la deuxième meilleure après l’IPPD ou le nantissement.

On l’aura compris, l’hypothèque est la garantie la plus coûteuse. De surcroît, cela nécessite une longue démarche administrative et un autre frais qui est le frais du notaire. Son intervention est obligatoire dans ce type de garantie. A choisir en dernier recours. Dans tous les cas, ne pas hésiter à se faire conseiller par un professionnel.